Équipe de bois carré

Il s’agissait d’une équipe spécialisée dans l’équarrissage (taillage à angle droit) des billots pour en faire des pièces de charpente (bastaings, madriers). Les troncs équarris étaient utilisés pour construire les cages sur le fleuve Saint-Laurent (voir Cageux).

Le marqueur marquait les troncs à l’aide d’une ficelle qu’il tendait parallèlement à la pièce de bois, en la pinçant et en la lâchant; en claquant, elle laissait une marque colorée. Le marqueur traçait ainsi rapidement une ligne servant de guide pour la coupe.

Le piqueur hachait ensuite le gros de bois du billot en faisant attention de ne pas dépasser le trait coloré.

Enfin, le doleur, ou équarrisseur, maniait minutieusement sa hache pour finir le travail de modelage du tronc en quatre angles droits. Il guidait ses frappes en suivant de près les traits colorés. Sa hache spécialisée pour l’équarrissage disposait d’un large taillant pour faire les tailles et, de l’autre côté, d’un bombant pour éviter que l’outil ne pénètre trop dans le bois.

 

Bibliographie

  • Guy Arcand, Glossaire des chantiers en Mauricie, les expressions de chez-nous 1850-1950, brochure, n.p., n.d.
  • Guy Arcand, Le musée du bûcheron de Grandes-Piles, description des camps 1850-1950, brochure, n.p., août 2005.
  • Lynda Dionne et Georges Pelletier, Des forêts et des hommes : 1880-1982, photographies du Québec, Sainte-Foy, Archives nationales du Québec : Publications du Québec, 1997.
  • L’Encyclopédie canadiennewww.thecanadianencyclopedia.com (page consultée le 18 mai 2012).